Rubrique Carnet de Voyage

Carnets de voyage – Poème pour Santiago de Compostela

À l’été 2010, nous décidons de nous rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle en suivant la voie de pèlerinage appelée El camino del Norte. Afin de me souvenir longtemps de ce pèlerinage, je tiens un journal dans lequel j’écris mes impressions. Nous avons vécu de très bons moments qui, encore régulièrement, s’invitent dans nos conversations.  Ainsi est né cet acrostiche. 

Illustration de HeyTon’s (clique dessus pour la voir en entier)

Rubrique Carnet de Voyage

Carnets de voyage – Poème pour Santiago de Compostela

À l’été 2010, nous décidons de nous rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle en suivant la voie de pèlerinage appelée El camino del Norte. Afin de me souvenir longtemps de ce pèlerinage, je tiens un journal dans lequel j’écris mes impressions. Nous avons vécu de très bons moments qui, encore régulièrement, s’invitent dans nos conversations.  Ainsi est né cet acrostiche. 
Illustration de Antonin Briand (HeytonStudio)

Par Isabelle Megard-Navarro

 À l’été 2010, année jubilaire, avec ma belle-famille qui raffole de l’Espagne, nous décidons de nous rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle en suivant la voie de pèlerinage appelée le chemin du Nord ou El camino del Norte. N’ayant qu’une dizaine de jours devant nous, c’est en voiture que nous faisons ce voyage. Afin de me souvenir longtemps de ce pèlerinage familial, je tiens un journal dans lequel, tous les jours, j’écris mes impressions. Un soir, entre les plages de Ribadeo et La Corogne, je sens que nous nous rapprochons du but, de cette ville mythique qui depuis des siècles attire des milliers de pèlerins. Je suis impatiente de la découvrir me demandant si elle va être à la hauteur de sa réputation avec tous ses monuments classés au patrimoine de l’UNESCO, avec toute son histoire.

Bien que ce voyage ne m’ait pas apporté la sérénité que j’en attendais, il m’a rendue plus riche, car il m’a permis de tisser des liens forts avec ma belle-sœur et ma belle-mère. Nous avons vécu de très bons moments qui, encore régulièrement, s’invitent dans nos conversations.  Ainsi est né cet acrostiche. 

Santander puis Santillana del Mar.

Après c’est au tour des Picos de Europa et de Covadonga.

N’oublions pas le petit port de Ribadesella.

Très vite, nous nous retrouvons à arpenter les rues d’Oviedo et de Gijon.

Il n’y aura que quelques kilomètres à parcourir

Avant d’atteindre le Cabo de Penas et Aviles.

Gagnons sans tarder Cudirello et la Praia as Catedrais de Ribadeo,

On nous attend à La Corogne.

Déjà le clou du voyage se fait sentir

Et mes pensées m’amènent à écrire :

Como lo de…”

Ou “Como el de…”

Me faudra-t-il connaître l’espagnol ou le galicien

Pour visiter et comprendre Santiago ?

O pèlerins de tous temps,

Sachez m’orienter dans ma découverte de cette sainte cité !

Trouverai-je la sérénité qui sied à tout pèlerinage ?

Et repartirai-je forte d’une nouvelle expérience ?

Long est encore le chemin jusque-là,

Alors attendons et laissons venir.

***

Retrouvez Antonin sur son Instagram!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous voulez vivre plus d'aventures ?

C'est par ici :

Merci pour ton enthousiasme !

Nous mettons ton consentement au premier plan, donc il te faut encore un clic pour valider ton inscription : dans ta boîte mail doit t’attendre un mail de confirmation d’inscription à la newsletter VETC.

Penses à aller voir dans les spams si tu ne le vois pas ! Et si tu n’as rien reçu d’ici 10 minutes, n’hésite pas à nous contacter :

Et si tout va bien, eh bien tu peux fermer cette fenêtre et continuer à profiter :)