Rubrique Arbres Remarquables

Le jardin de Gethsémani : des oliviers vieux comme le monde

Connaissez-vous les oliviers du jardin de Gethsémani ? Découvrez la légende de ces arbres très anciens, dont on dit qu'ils auraient connu Jésus...
Oliviers centenaires de Jérusalem - par HeyTon'S
Illustration de HeyTon'S
Rubrique Arbres Remarquables

Le jardin de Gethsémani : des oliviers vieux comme le monde

Connaissez-vous les oliviers du jardin de Gethsémani ? Découvrez la légende de ces arbres très anciens, dont on dit qu'ils auraient connu Jésus...
Oliviers centenaires de Jérusalem - par HeyTon'S
Illustration de HeyTon'S

Par Aya Gogishvili

A Jérusalem, les Oliviers du Jardin de Gethsémani sont considérés comme faisant partie des plus anciens arbres au monde 

Lorsqu’on voyage à Jérusalem, impossible de dissocier son séjour de la religion. En Terre Sainte, beaucoup de lieux d’intérêt sont liés à un passage de la Bible. Parmi eux, le jardin de Gethsémani est à ne pas manquer. Situé au pied du Mont des Oliviers et non loin de l’église de Toutes-les-Nations, ce petit bout de terre renferme un trésor. On peut y trouver huit oliviers qui comptent parmi les plus anciens au monde. Ils sont indissociables de la mythologie chrétienne, car aujourd’hui considérés comme ayant abrité la dernière prière de Jésus avant son arrestation. Connaissiez-vous ces arbres magnifiques ? Laissez-moi vous en dresser le portrait, entre mythe et réalité ! 

L’arrestation du Christ et la légende qui entoure les arbres  

Que l’on soit croyant ou non, nous avons tous plus ou moins une idée de ce que raconte la Bible. Rien d’étonnant à cela : une bonne partie de notre culture européenne s’est construite à partir de notre longue relation avec la religion chrétienne. Tous ceux qui sont partis visiter Jérusalem vous le diront : cette ville rayonne d’une aura inexplicable, mêlant histoire et spiritualité. En Terre Sainte, on protège tout particulièrement les lieux en rapport avec un passage du Livre Saint. Quant aux oliviers de Gethsémani, on ne peut pas nier que la religion leur confère une aura mystérieuse. Qu’ont-ils vu, du haut de leur grand âge ? Quelle sagesse renferme leurs troncs torturés ? Dans tous les cas, ils sont connus pour avoir abrité sous leur feuillage vénérable une nuit pour le moins cruciale dans la vie de Jésus de Nazareth. Et c’est ce qui fait en partie leur légende. 

L’Évangile selon Saint Jean raconte que Jésus et ses apôtres auraient franchi le Cédron, pour se reposer “dans une oliveraie” située sur l’actuel Mont des Oliviers. Avant même leur installation, Judas Iscariote avait prévu d’y emmener les gardes qui arrêteront le Fils de Dieu. Ils n’avaient plus que quelques heures de tranquillité à vivre. Lors de la nuit que la communauté y passa, le Christ ressentit soudainement le besoin de prier. Il laissa alors ses compagnons pour s’isoler. C’est à ce moment précis que son futur supplice lui fut présenté. Épouvanté, ne pouvant croire ce qui l’attendait, Jésus supplia le ciel de lui épargner ces souffrances. C’est un ange qui vint le réconforter en réponse. Lorsqu’il finit par accepter pleinement son destin, il revint auprès de ses disciples endormis. Les réveillant avec l’annonce de la trahison de Judas, il fut finalement arrêté. S’ensuivit malheureusement la longue série de tortures que l’on connaît déjà, qui l’amena à sa crucifixion. C’est pour cela qu’aux yeux des chrétiens, Gethsémani représente la mémoire de la frayeur intense de Jésus à la veille de sa Passion. 

Les recherches scientifiques autour des oliviers du jardin de Gethsémani  

Au-delà de la légende qui les entoure, les oliviers du jardin de Gethsémani ne perdent pas leur caractère extraordinaire. Immenses, d’aspect tordu et noueux, ils sont profondément ancrés dans la terre qui les a vus naître. Les contempler tout en sachant qu’ils ont vu le monde évoluer jusqu’à nos jours donne le vertige. Comment peuvent-ils encore tenir debout ? Le nom du domaine où ils se dressent renforce presque l’idée de leur grand âge : en araméen, Gethsémani signifie “pressoir à huile”. De quoi s’imaginer qu’on y cultivait déjà les olives depuis longtemps à l’époque de la Bible ! 

La communauté scientifique s’intéresse aussi à ces arbres, puisque des recherches ont été menées sur place de 2009 à 2012. En effet, lorsqu’on demande à un guide l’âge des oliviers du Christ, il nous répondra très probablement qu’ils ont 2 000 ans. Mais est-ce vrai ? Pour y répondre, des chercheurs italiens et autrichiens ont prélevé des échantillons de trois d’entre eux. Après datation au carbone 14, ils ont pu situer leur âge aux alentours de l’année 1 149. Leur étude a permis de déterminer que les arbres proviendraient en fait de boutures d’un olivier bien plus ancien, car ils ont tous les trois des profils génétiques similaires. Entre 1 150 et 1 170, le Jardin a été réaménagé par les Croisés. Ce serait eux qui auraient assuré le lignage. Les vénérables de Gethsémani ont donc environ 900 ans, et restent de toutes façons parmi les plus anciens spécimens d’oliviers au monde. 

Les oliviers de Gethsémani ne sont pas les seuls arbres remarquables de Palestine. Dans les alentours de Bethléem, il en existe un autre qui aurait environ 5 000 ans ! Il s’étend sur 250 m2, pour 13 m de hauteur. L’olivier d’Al-Walaja est très probablement l’un des plus anciens au monde. Il est protégé par Salah Abu Ali, dont la famille prend soin de l’arbre de génération en génération. Leur dévouement nous rappelle le message de ces Vénérables : la nature est notre héritage, en prendre soin relève de notre responsabilité car sans elle, nous ne serions pas. 


Vous souhaitez découvrir plus d’arbres remarquables ? Lisez notre portrait des gardiens de Brocéliande !

– Sources :

Middle East Eye, “Si cet arbre reste, alors nous resterons.” L’histoire d’un olivier vieux de 5 000 ans et de son gardien palestinien”

Gentside, “Les oliviers du jardin de Gethsémani proviendraient d’un arbre vu par Jésus” 

Olive oil times, “Les oliviers de gethsémani parmi les plus vieux du monde

Le Masne Sophie, Ecotree,Gethsémani : des oliviers qui ont connu le Christ

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous voulez vivre plus d'aventures ?

C'est par ici :

Rencontre avec les Algonquins 1
Carnet de voyages

QUEBEC – Séjour inopiné chez les Algonquins

Bienvenue dans la forêt Boréale du Québec! Inès nous emmène à Kitcisakik à la rencontre d’une communauté d’autochtones Algonquins, chez qui elle est arrivée par hasard lors de son roadtrip en solo en 2023. Où le hasard fait parfois bien les choses…

Lire la suite »

Merci pour ton enthousiasme !

Nous mettons ton consentement au premier plan, donc il te faut encore un clic pour valider ton inscription : dans ta boîte mail doit t’attendre un mail de confirmation d’inscription à la newsletter VETC.

Penses à aller voir dans les spams si tu ne le vois pas ! Et si tu n’as rien reçu d’ici 10 minutes, n’hésite pas à nous contacter :

Et si tout va bien, eh bien tu peux fermer cette fenêtre et continuer à profiter :)